Lifestyle

Hello July / Billet d’humeur

Coucou, 

Nous entrons dans le second semestre de 2016 oui déjà, comme le temps passe vite. Énormément de choses se sont passées, de biens comme de mauvaises. Vous allez bien? Moi, que vous dire? En fait j’ai tellement de choses à vous dire que je ne sais par où commencer.

meadows-margerite-1464784_960_720

Tout d’abord, je ne comptais pas publier d’article aujourd’hui, la raison: le cœur n’y est pas. Avec tout ce qui s’est passé récemment dans mon pays je me suis dit: « tu ne vas tout de même pas parler de « futilités » alors qu’il y a plus important?  » Car oui, comparé à ces événements et tout ce qui se passe dans le monde actuellement, tout ce que je partage n’est que futilité. Bien que ce que je publie soit une échappatoire pour moi, aussi bien que pour vous lecteurs et lectrices, je me sens coupable de parler maquillage, mode … alors que récemment du sang beaucoup de sang a coulé ici et ailleurs. La nouvelle que j’ai appris en me réveillant mercredi pour vous : ce qui s’est passé en Turquie, n’a fait que renforcer cette culpabilité. Mais où va ce monde dans lequel nous vivons? Pourquoi tant de cruauté envers nos semblables? Je ne comprends pas et je ne comprendrai jamais, comme je ne cautionnerai jamais la violence quelle qu’elle soit. Nous sommes censés nous aimer, nous entre-aider alors pourquoi nous acharnions-nous à nous rebeller les uns contre les autres? Pourquoi nous entre-tuons-nous? Pour une divergence d’opinion ou d’idée? Parce que mes croyances ne sont pas les vôtres? Parce que la manière dont je vis ma vie vous offusque? Tout cela donne donc droit à la violence? Non, non, non, je ne suis pas d’accord. On nous a donner la vie, ce n’est pas pour autant qu’on peut ôter la vie à nos semblables. Chaque être humain est unique, certes, mais sous sommes tous égaux. Il n’y a pas de vie plus valeureux que d’autres.

Ce sujet m’a l’air assez lourd, je ne me sens pas d’en parler et pourtant cela me tient à cœur. Je le ferai sûrement un jour, quand je saurais trouver un peu de légèreté dans les mots.

bouquet-1463377_960_720

Aujourd’hui donc, je partage avec vous un billet d’humeur. Pourquoi? Tant qu’à parler de choses futiles, parlons de choses futiles qui nous fasse du bien.

Le mois de Juillet, mon mois préféré, non seulement parce que c’est le mois de mon anniversaire mais j’ai comme l’impression que les dates les plus importantes pour moi et mes souvenirs les plus précieux sont en Juillet.

Ce mois d’hiver austral oui oui pour nous qui sommes dans l’hémisphère sud, mois des vacances scolaires à mon époque, Hahaha, oui je suis vieille 😀. Le moment où avec les cousins nous nous retrouvions après une année car certains habitaient loin. On se réunissait chez notre grand-mère pour son plus grand plaisir, ou pas d’ailleurs haha qui s’en mêlait les pinceaux avec nos prénoms, elle appelait deux ou trois prénoms avant de, finalement, trouver le bon, ce qui nous faisait rire. On se faisait traiter de tous les noms avec nos bêtises. Pour le goûter,elle nous servait du manioc, de la patate douce ou du maïs avec du lait certains jetaient le leur sur le toit de la cuisine en disant: c’est ce qu’on appelle goûter?hahaha 😀

Le mois de Juillet, un mois qui sonne comme un renouveau à chaque fois car après le premier semestre, on se remet en question, on fait le bilan et on repart sur de bonnes bases en essayant de faire mieux encore et toujours, avec un peu de recul.

cherry-blossoms-1389798_960_720

En tout cas, on espère tous que ce second semestre soit meilleur que le précédent. Que chacun y trouvera son compte et sa part de bonheur dans ce monde de brute. Vivez votre vie comme vous la sentez, vous n’avez de compte à rendre à personne.

On ne sait pas de quoi demain sera fait, alors profitons de l’instant qui nous est donné pour faire ce que nous avons à faire et aimer ceux qui nous sont chers. Semons le bien autour de nous, ne serait-ce qu’un sourire.Soignons notre Karma. Éloignons-nous des ondes négatives qui n’apportent rien de bon et pourrissent nos vies

flowers-1341687_960_720

Je vous laisse donc profitez des vôtres et de votre vie. Partagez-moi en commentaire les souvenirs de votre enfance ou vos souvenirs de vacances.

On se retrouve vendredi prochain pour des « futilités » hahaha, oui vous en aurez marre si je faisais du blabla à chaque fois.

Bisous bisous.

PS: Les photos sont des photos libres de droits, trouvées sur Pixabay.

 

^6906211087241135AE31C419CBA5FA270F9486C0B4E0B2C40A^pimgpsh_fullsize_distr

Publicités

5 réflexions au sujet de « Hello July / Billet d’humeur »

  1. Je trouve ça bien que tu l’ai publié cet article. Je ne tiens pas à commenter des actualités (à mada ou ailleurs), sinon ça va me gâcher la journée. En tout cas, j’ai prix plaisir à te lire et à voir ces magnifiques photos de fleurs que j’adore. Je te souhaite un très bon mois de juillet, un bon bilan et de bonnes bases pour commencer le second semestre comme tu l’as si bien dit. tout simplement d’accord avec tout ce que tu as dis, je te fais la bise. Muah. Lai

    Aimé par 1 personne

    1. Oohhh, merci Lai, c’est gentil. En effet ces derniers jours ont été lourd. Je tenais a apporter un peu de légèreté tout en abordant un peu le sujet. En effet j’ai choisit les photos par rapport au fait qu’elles soient apaisantes et agréables à regarder, elle véhiculent cette légèreté qui est difficile à retranscrire en photo.
      Des bisouus et merci d’avoir pris le temps de lire. 😘😘

      J'aime

  2. Très bon article en ces circonstances.
    Personnellement, le monde a été toujours comme ça, j’étais trop terrifiée que j’ai appris à me focaliser que sur les choses qui me sont importantes…
    Pour ce qui est des souvenirs d’enfances, comme toi et surement comme les gens de notre génération, généralement je passais mes vacances chez mes grands parents en compagnie de mes cousins.
    Le temps des bêtises en tout genre, la belle époque 🙂

    Merci pour cet article

    Aimé par 1 personne

  3. Petite nous avons toujours vécu dans les campagnes donc pour les vacances parfois je venais à Antananarivo chez ma cousine, mes frères et soeurs partaient chez d’autre famille. C’étaient comme des rêves pour moi la campagnarde ces vacances. Je mettais toujours des chaussures pour sortir alors que chez moi c’était uniquement pour le dimanche que j’en mettais hahaha… Tu me rappelles tant de beaux souvenirs mais je vais pas tout raconter ici quand même … Kiss kiss

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s